Accueil Mon travail
Le travail des Oiseaux Rares
PDF Imprimer Envoyer

Je produis au rythme des saisons, des caprices et des bienfaits de Dame Nature, et en fonction de mon inspiration.

Les listes de produits des Oiseaux Rares et des activités du Nid sont relativement complètes, mais ma manie est de sans cesse créer des nouveautés.

A découvrir au fil du temps...


Je fabrique tous mes produits à partir de matières premières issues de mes terrains : fruits ou légumes non traités, ou de cueillettes sauvages en montagne et en dehors des axes routiers et autres facteurs polluants. Les matières premières que j'achète sont issues de l'agriculture biologique (sucre de canne) ou de producteurs locaux respectueux de la nature et de leur produit.


L'aspect trouble de mes sirops est dû au fait que les infusions de plantes sont filtrées une seule fois. Sirops et gelées sont faits exclusivement à partir de plantes fraîches récoltées par mes soins, et non d'arômes artificiels ou naturels.


Sans conservateurs, mes petits pots et bouteilles se gardent au frais après ouverture.


Les produits sont variables au fil des saisons, car fruits, plantes et légumes sont des matières vivantes, qui ne réagissent de manière constante, même entre plusieurs récoltes d'une même année...

Je travaille un peu comme ces cuisiniers qui ont un plat favoris pour lequel on revient toujours, même s'il a chaque fois un autre goût. Peut-être est-ce même pour cela que l'on ne cesse de vouloir y goûter à nouveau...


Belles découvertes.

 

 

Mais en attendant, voici quelques détails de mon travail :

 

 

effleurage du sureau

 

Pour ce qui est des fleurs, certaines peuvent être utilisées de suite après la récolte, comme la rose ou le coquelicot, dont nous prélevons directement les pétales... pour le sureau, nous récoltons les ombelles, et nous les effleurons en arrivant à la maison... ici encore, mes petits lutins m'aident avec leurs menottes encore rondellettes... mais efficaces !!!

 

 

égrainage de la berce  effeuillage de l'origan

 

Les plantes sont souvent apprêtées tranquillement autour d'une table. Ici, les graines de berce séparées des ombelles, et les feuilles d'origan séparées de la tige...

 

 

séchage de l'origan

 

Parfois, certaines plantes sont séchées. Elle sont étalées sur des grilles puis posées devant une soufflerie, à l'abri de la lumière.

 

 

macération de fleurs

 

Les fleurs sont ensuite mises en macération dans l'eau... plus ou moins longtemps selon les variétés... ici, la rose, l'acacia, et le lilas...

 

 

mes épices

 

Une de mes passions : les épices... je les utilise comme exhausteurs de goût, pour révéler tous les arômes des fruits ou légumes que j'utilise...

 

 

les poivres

 

J'aime particulièrement la collection de poivres dont je dispose... ici, le poivre sauvage de Madagascar, qui révèle particulièrement la myrtille...

mais j'aime aussi le poivre de Tasmanie pour l'abricot, le poivre long pour la poire ou la rhubarbe... et bien d'autres...

Ces poivres ont des parfums exceptionnels, mais n'apportent que peu de piquant dans les dosages que j'utilise... mes préparations ne piquent donc pas mais sont juste relevées pas les parfums des épices...

 

 

mortier à épices en olivier

 

J'utilise certaines épices déjà moulues, mais je préfère les réduire moi-même en poudre, selon les besoins, à l'aide de mon mortier, ou les laisser infuser tranquillement dans un peu d'eau que je filtre ensuite...

 

 

préparation d'un chutney de potiron

 

Quand tous les ingrédients sont prêts... commence la cuisson... ici, un chutney de potiron aux épices...

 

 

cuisson du confit de framboises   détail du confit de framboises

 

... ou un confit de framboises...

 

 

empotage des boutons d'ail des ours


Phase suivante : l'empotage... très long avec mes petits pots, car il faut poser les joints sur les couvercles, puis les clipser avec des pinces inox pour les faire tenir pendant la stérilisation... ici, les pickles de boutons floraux d'ail des ours...

 

 

stérilisation des produits


Enfin, la stérilisation... qui permet de faire le vide d'air...

reste à déclipser tous ces petits pots, puis à nettoyer, et étiquetter...

 

 

Pour les sirops, même procédé, sauf qu'il y a empotage à ébulition et à ras bord, pour opérer une façon de stérilisation...

 

A bientôt pour un stage cuisine des Oiseaux Rares...

 

 

 

 

 

Mon compte






Nous avons 1 invité en ligne